ponut bois sur le lac, jablines Annet

Le mot du Maire

JM Barat maire de JablinesJe souhaiterais dédier ce mot du maire à un serviteur de l’État qui vient de nous quitter. Je pense que pour la plupart d’entre vous, il était totalement inconnu tant il était discret.

Michel HOUEL, c’est de lui dont je veux vous parler. Il a débuté sa carrière politique comme maire de Condé-Sainte-Libiaire, puis maire de Crécy-la-Chapelle, après être passé par tous les postes de responsables, pour finalement être élu sénateur et président de l’union des maires. C’était un parlementaire passionné et assidu avec un charisme et une forte nature mais surtout un ami sincère !
J’avais fait sa connaissance dans les années 70 alors qu’il tenait un restaurant avec ses parents, nous étions devenus amis, puis en 1983 lorsque je fus élu pour la première fois, il m’avait proposé son aide et son soutien. Depuis ce jour, je savais pouvoir compter sur cette réelle amitié, ce qui est très rare dans ce monde politique !

J’ai entre autre chose, souvenir d’un déjeuner au Sénat avec lui où lui faisant part de mon intention de « laisser tomber » aux prochaines élections, lassé par les difficultés administratives, il m’avait « recadré » en m’expliquant avec beaucoup de patience la satisfaction personnelle de l’engagement au service des autres !

Michel HOUEL nous a quitté, mais pour ceux qui l’ont connu, son souvenir ne nous quittera pas !

En repensant à cette période qui était, il faut le dire formidable, période où les projets voyaient le jour facilement, période où les maires travaillaient main dans la main avec les services de l’État, alors qu’aujourd’hui c’est tout le contraire. Vous avez tous pu constater l’état déplorable et dangereux du revêtement de notre rue principale, la Grande Rue, aussi nommée CD45, car la voirie départementale est sous la compétence exclusive du Département ! J’ai téléphoné à de multiples reprises, j’ai écrit en recommandé, là aussi à plusieurs reprises pour signaler la dangerosité de cette voie de circulation. Rien, aucune réponse à ce jour. Je dois revoir notre conseillère départementale, je lui ai donné des photos, que faire de plus ? Nous voulions sur cette rue, à la place des îlots de ralentissement dangereux et inadaptés, des ralentisseurs au sol ou « gendarmes couchés » cela nous a été refusé !

Aujourd’hui pour refaire quelques bouts de trottoirs ou quelques parkings devenus indispensables, nous n’avons pas de budget, les très rares subventions sont très longues à obtenir et pour les maires des petites communes que nous sommes, nous devons, si nous nous refusons à avoir recours à l’augmentation des impôts à outrance, nous contenter de faire « tourner » la commune, payer les salaires, assurer la cantine pour les enfants, entretenir l’école tant bien que mal, vivre avec un budget de fonctionnement, mais concrètement, plus de gros investissements, cela devient dramatique !

Certes avec l’arrivée des intercommunalités que le législateur veut toujours plus grandes chaque année, les compétences des communes diminuent de jour en jour, on nous annonce que pour 2020 notre PLU (outil d’urbanisme qui organise tout le développement d’un village) va devenir PLUI « Plan Local d’Urbanisme Intercommunal ». Que restera-t-il aux maires ? Si ils existent encore, car un « délégué » par commune pourra suffire pour célébrer les mariages et enregistrer les décès.

Vous pourrez découvrir, à la lecture de ce bulletin, que nous allons tout de même arriver à réaliser dans le bas de Jablines, des parkings qui font cruellement défaut en ce moment. Les piétons devraient pouvoir de nouveau passer en sécurité sur les trottoirs.

Vous pourrez lire également que le repas de nos aînés fut une belle réussite tant en qualité que par le nombre de Jablinois qui ont fait l’effort de se déplacer pour être avec nous.
Un petit mot aussi sur toutes les activités et distractions que vous propose toute l’année l’Ile de Loisirs. Je ne citerai comme exemple que ce concert de musique moderne, plus de
5000 participants !

Pour cette nouvelle année, je vous adresse à toutes et à tous mes meilleurs vœux de santé, ce qui est je pense le plus important, mais aussi de bonheur et prospérité.

Votre Maire, Jean-Michel BARAT